top of page
inspirer expirer

Techniques respiratoires

Yoga en plein air

Les techniques respiratoires en naturopathie sont des méthodes qui visent à améliorer la respiration pour améliorer le bien être holistique. 

Les principales techniques respiratoires utilisées par les naturopathes sont les suivantes :

La respiration consciente : est une pratique de pleine conscience qui implique de porter une attention particulière à sa respiration. Cela signifie que l'on se concentre sur chaque inspiration et expiration, en prenant conscience de la sensation de l'air entrant et sortant de nos poumons. La respiration consciente est une technique de relaxation qui peut contribuer à réduire le stress et l'anxiété, en abaissant la tension artérielle et en ralentissant le rythme cardiaque. Cela améliore également, la concentration et la clarté mentale. Elle peut être pratiquer à tout moment de la journée, que ce soit lors d'une pause au travail, avant de dormir, ou même pendant des activités quotidiennes comme la marche ou la cuisine. C'est une pratique simple, mais puissante qui optimise l'équilibre mentale et physique.

Le pranayama, une pratique issue de la tradition du yoga, se définit comme le contrôle conscient de la respiration visant à améliorer la circulation de l'énergie vitale dans le corps. Composé des termes sanskrits "prana" signifiant énergie vitale et "ayama" signifiant contrôle ou expansion, le pranayama représente ainsi une méthode pour accroître consciemment le flux d'énergie à travers la respiration.

 

Ces techniques de respiration peuvent être adaptées en fonction de votre niveau de confort et de pratique. Il est recommandé de les pratiquer régulièrement. Avant de commencer, assurez vous d'être à l'aise avec chaque technique et consultez un professionnel de la santé si vous avez des préoccupations médicales.

Le cycle respiratoire en yoga se divise en quatre phases : l'inhalation (Puraka), la rétention interne d'air (antara kumbhaka), l'expiration (Recaka), et la rétention externe (bahya kumbhaka). Chacune de ces étapes doit être contrôlée pour une respiration optimale. De nombreuses techniques de pranayama visent à prolonger la durée de ces phases pour améliorer la respiration, mais il est crucial de choisir des méthodes adaptées au niveau de pratique et aux besoins de santé individuels.

 

Pratiquer le pranayama efficacement implique une posture appropriée et un alignement correct du corps. La position assise, avec la colonne vertébrale droite, est couramment utilisée. La respiration est contrôlée en mettant l'accent sur les mouvements de l'abdomen, de la poitrine et des narines, en utilisant le diaphragme. Cette section explore les fondamentaux du pranayama, comprenant la signification de cette pratique, les techniques variées, le rôle central de la respiration dans le yoga, ainsi que la posture et l'alignement corporel nécessaires à une pratique efficace.

Certaines des techniques les plus courantes : La respiration abdominale ou diaphragmatique; Kaphalabati; Anuloma viloma; La respiration alternée; La respiration en carrée; Ujjayi; Bhastrika... Certaines sont déconseillées lors de troubles ou maladies telles que cardiovasculaire, hormonal ou digestive.

Pranayama
respiration

La respiration détoxifiante tibétaine : est une technique de respiration qui vise à éliminer les toxines du corps en augmentant le taux d'oxygène dans le sang. Cette pratique est souvent associée à la médecine tibétaine traditionnelle et est également connue sous le nom de "respiration des 9 tours" ou "respiration de purification".

Cette respiration implique une série de neuf respirations rapides et profondes, suivies d'une rétention d'air (apnée) pendant plusieurs secondes, et d'une expiration lente et complète. La respiration détoxifiante tibétaine est considérée comme une pratique de nettoyage puissante pour le corps et l'esprit, et peut aider à augmenter l'énergie, à améliorer la concentration et à réduire le stress. Cependant, il est important de noter que cette technique de respiration peut être intense et ne convient pas à tout le monde, en particulier à ceux qui souffrent de problèmes de santé chroniques ou de problèmes respiratoires.

 

Il est important de pratiquer cette pratique spécifique sous la supervision d'un thérapeute qualifié, en commençant par des séances courtes et en augmentant progressivement la durée et l'intensité de la pratique. Comme pour toute pratique de respiration, il est important d'être conscient de votre corps et de ne pas forcer la respiration au-delà de vos limites.

La cohérence cardiaque : La cohérence cardiaque est une pratique permettant de réguler son niveau de stress par la respiration. Les bienfaits de la cohérence cardiaque sont nombreux, et à plus ou moins court terme.

Parmi eux, on peut observer : une augmentation de la capacité d’adaptation au stress, une action positive sur le système cardiovasculaire en réduisant la production de cortisol (hormone du stress); une amélioration de la santé psychologique permettant de sécréter davantage d’hormones associées au bien-être, telles que la sérotonine, la dopamine, ou encore l’ocytocine, l’hormone de l’attachement. Elle permet de lutter contre l’épuisement nerveux et le risque de dépression, et augmente en parallèle les capacités de concentration et d’apprentissage; une augmentation de l’hormone DHEA (Déhydroépiandrostérone), fabriquée par les glandes surrénales et qui pourrait jouer un rôle dans le vieillissement, sa production diminuant avec l’âge; une augmentation des défenses immunitaires, avec la hausse des immunoglobuline A (IgA), qui est un type d’anticorps.

On ne parle pas de conscience modifiée, mais d'une réaction physiologique permettant de remettre à zéro le système nerveux autonome (SNA) en réduisant la production de cortisol. 

coeur à coeur
sophrologie

La respiration holotropique : Cette technique de respiration vise à induire des états de conscience modifiée pour explorer et guérir des aspects profonds de l'expérience personnelle, y compris des traumas, des schémas de comportement et des croyances limitantes. Cette pratique a été développée par le psychiatre Stanislav Grof et son épouse Christina au cours des années 1970. Cette respiration implique une respiration rythmique et profonde, accompagnée d'une musique spécialement sélectionnée pour faciliter l'expérience. Elle peut donc induire des états de conscience modifiée similaires à ceux qui sont atteints avec l'utilisation de drogues psychédéliques, mais heureusement sans les effets secondaires dangereux. Pendant cette pratique, les participants peuvent avoir des expériences profondes et transformantes, telles que des visions, des souvenirs, des émotions intenses et des changements de perception.

" Souffle, respire et prends de la hauteur " 

bottom of page